OBILOG étoffe sa propre CRM en 2010 !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

OBILOG propose dans sa suite logicielle un module CRM. En 2010, l’un des projets de développement majeur permettra de proposer plus qu’un module complémentaire : une mini CRM aux multiples facettes…
Le projet est venu d’un besoin interne : consolider les deux systèmes d’information des sociétés du groupe et la mise en place d’un outil unique. Jusque là, OBILOG utilisait son propre outil CRM en interne. Côté QUASAR Solutions, une CRM du marché était leur outil. Plusieurs possibilités s’offraient à nous pour résoudre notre problèmatique : étendre l’autre CRM sur l’ensemble du site ou faire évoluer notre outil.

Après une analyse détaillée, c’est finalement la dernière solution qui a été retenu. Le projet CRM a maintenant une double ambition : interne mais aussi externe en proposant dans une prochaine version PROCOST un nouveau module CRM que nous aurons fait évoluer de fait par nos besoins.

En parlant CRM, on pourrait alors croire que tout cela n’est l’affaire que des équipes commerciales et marketing, mais ce serait réducteur que de donner une telle orientation à ce projet. Tous les services sont concernés et doivent à l’issue de la mise en place avoir accès à la base de données fédératrice. La base de données client, l’historique des contacts (appels téléphoniques, mails, rendez-vous, intervention technique, formation), les particularités de version et d’installation, les appels d’assistance sont autant d’éléments que la hot line, le développement, les consultants… peuvent saisir afin d’obtenir des dossiers complets. Un agenda sera également proposé avec des synchronisations à Outlook.

Et les collaborateurs d’OBILOG – QUASAR Solutions seront les premiers chanceux utilisateurs… En effet, la CRM PROCOST va être utilisé par une trentaine d’utilisateurs d’ici mi-février. Tous les collaborateurs seront équipés du même système d’information avec des collaborateurs sédentaires et des nomades qui se connecteront en TSE. A l’issue de cette étape, le système sera doté de fonctionnalités « de base ». La suite démarrera dans la foulée avec des spécifications d’amélioration et l’introduction dans le système de nouvelles fonctionnalités plus complexes.

Un travail fédérateur pour les équipes avec une partie de pure R & D : tous les éléments sont là pour, à terme, proposer un nouveau module compétitif…

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »